14 septembre, avant dernière étape

Tour du lac d’Esparon
Mise à l’eau 7h30 sortie 13h30
12km nagés, 86 cumulés
Température de l’eau : 17 à 19°C
Mistral faible, tourne en vent d’ouest, soleil puis couvert

Bruno : Difficultés pour trouver des points de vue accessibles et satisfaisants pour filmer Nelly. Au bord du barrage, une magnifique colonie de cormorans se font sécher les ailes. De sympathiques échanges aussi, avec des vacanciers paisibles, particulièrement sensibles à l’écologie, à la problématique de l’eau et des incendies .

Nelly : Etape difficile aujourd’hui. La fatigue accumulée les jours précédents se fait vraiment sentir, mes membre sont lourds et les articulations douloureuses. Je plie difficilement les genoux ce soir.
Le lac était splendide avec ses vols de goélands, ses grand pins d’alep et la lumière d’automne au matin. La fatigue aidant, beaucoup d’interrogations me viennent pendant la nage. Je suis atterrée de constater qu’à l’ère de la communication, où la connaissance des enjeux écologiques est à portée de clic, si peu de gens se sentent réellement concernés par le sort de l’eau. Donc celui de la vie.
Cette aventure aura-elle un impact sur quelques consciences? Quel monde va-ton laisser à nos enfants ? Ai-je fait mon maximum ? Que faire encore ? Ces brochets timides que je salue quand ils se camouflent dans leurs plantes, ces méduses arrivées on ne sait comment, ce lac qui autrefois était une vallée… c’est l’histoire de demain qu’on construit aujourd’hui.